Events calendar

Social Networks Léo 1944

Facebook

Il y a 5 jours

Léo 1944

CHERBOURG VUE DU CIEL
«Ce matin, un petit avion dans le ciel de Cherbourg : à la porte de celui-ci, j’ai cru voir une caméra.»

Léo – Samedi 9 décembre 1944

❝Ce matin, un petit avion dans le ciel de Cherbourg. Rien d’étonnant évidemment, il en passe régulièrement. Mais à la porte de celui-ci, j’ai cru voir une caméra. Qu’il doit être triste le spectacle vu d’en haut. Tout comme est triste la vie d'en bas. Ici, c’est l’heure des règlements de compte. Dans le journal, pas une journée sans que l’on parle de tribunal militaire, de cour de justice ou de chambre civique destinés à juger les collaborateurs. D’ailleurs le quotidien qui paraissait sous l'occupation ne s’appelle plus « Cherbourg-Éclair » mais « La Presse cherbourgeoise ».
Le marché noir a repris de plus belle. J’ai du mal à comprendre cette vie.
J’ai eu de bonnes nouvelles de mon Oncle et de ma Tante de Tribehou. Ils vont bien. Contrairement à leur cheptel et leurs champs, leur maison a été épargnée. Ils tentent de remettre en état ce qu’ils peuvent et reconstituer leur troupeau. Quant à mon cousin Ernest, requis du STO en Allemagne à Hanovre, c’est la grande inquiétude. Il est sous les feux des bombardements actuellement. Nous avons très peur pour lui.❞
_____________________________________________________

▶️ Le port de Cherbourg, très sinistré, est remis en état très rapidement après sa libération. Pendant que les travaux de reconstruction s’effectuent de jour comme de nuit pour installer des centaines de mètres d’appontement en bois, des solutions d’urgence se sont mises en place. Le trafic reprend vite : 32 000 tonnes de marchandises déchargées en juillet, 266 000 tonnes en août, 430 000 tonnes en novembre. Cherbourg est alors le premier port d’Europe avec 133 postes d’accostage installés en quelques semaines seulement.
Jusqu'en mars 1945, près de 110 000 hommes seront débarqués à Cherbourg. Pendant cette même période, 2 332 413 tonnes de matériel sont débarquées et expédiées vers le front par voie ferroviaire ou routière. Cherbourg devient le premier port du Monde.
C'est le 14 octobre 1945 que les autorités militaires américaines remettront à la France les installations portuaires de Cherbourg « empruntées » pour libérer l’Europe.

▶️ Concernant Marie et Louis, les Oncle et Tante de Léo :
-https://www.facebook.com/Leo1944/posts/245343036400258
-https://www.facebook.com/Leo1944/posts/245543759713519
-https://www.facebook.com/Leo1944/posts/355391798728714
▶️ Concernant Ernest, le cousin de Léo :
-https://www.facebook.com/Leo1944/posts/248743419393553
_____________________________________________________

🖼️ Illustration : Film de la Reconstruction - Port de Cherbourg, tourné le 09 décembre 1944 - US Army film National Archives
... En voir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

Il y a 1 mois

Léo 1944

FERNAND EST MORT
« La guerre s’est éloignée, mais son infernale vision ne semble pouvoir s’arrêter sous mes yeux »

Léo – Mercredi 8 novembre 1944

❝La vraie fête des mères, c’est l’anniversaire de leurs enfants ! Il y a deux jours, nous nous sommes tous réunis, famille, amis, pour fêter les 5 mois de Théo. Mon petit frère se porte bien. Après des premières semaines difficiles, il a vite pris du poids. Papa et Maman étaient contents, forcément inquiets qu'ils étaient après les difficultés de la naissance. Désormais, le plus beau cadeau que l’on puisse me faire, c’est le sourire d’un enfant heureux ! Et Théo n’est pas avare en la matière.
Il y a 2 semaines, nous avons reçu un courrier de Claude avec qui j’avais sympathisé à Saint-Lô et qui m’avait montré son poste à galène. Une lettre très laconique. Fernand est mort. Il ne m’avait pas menti. Il avait rejoint le maquis dans la région de Saint-James, puis l’armée du Général Leclerc. Attaques de convois, sabotages, résistance… avant d’être mortellement frappé. Une croix blanche supplémentaire dans nos cimetières.
Assis sur un muret au port, je pense à cette guerre qui nous a tous abîmés. Devant moi, à quai, des navires américains, des centaines de camions et tanks. Des tonnes de matériels et containers. Même des locomotives qui arrivent par bateau. La guerre s’est éloignée, mais son infernale vision ne semble pouvoir s’arrêter sous mes yeux❞.
_____________________________________________________

▶️ Retrouver l'histoire de Fernand ici : www.facebook.com/Leo1944/posts/293915904876304
🖼️ Illustrations : Photos Archives départementales de la Manche
... En voir plusEn voir moins

Voir sur Facebook
7ba1841ecc9a75250535c1c6f74aaf6awwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww